A l’occasion d’une soirée chez Guillaume, je lui fais découvrir Conflict Of Heroes: le réveil de l’ours édité par Asyncron.

Premier scénario joué pour appréhender les règles: Partisans
Un groupe de partisans soviétiques va tenter d’intercepter un convoi de ravitaillement allemand.
Je (Fred) joue les Allemands.
Guillaume joue les Soviétiques.

Les allemands arrivant de l’est, ils positionnent une de leur deux mitrailleuses légères – LMG – dans le petit bois au nord de la carte afin de se prémunir d’une éventuelle embuscade des soviétiques.
Ces derniers, embusqués, ont patienté pendant la quasi totalité du premier tour.
Les autres unités allemandes déployées plus au sud ont mis rapidement la pression sur le point de contrôle central obligeant leurs adversaires à réagir. Ainsi une unité de fusiliers soviétiques est isolée et élimée.


Au tour deux, les renforts soviétiques se doutent d’être traqués par les pisteurs allemands et se cachent dans un bois proche.
Les tours suivants, les allemands prennent le point de contrôle, éliminent les fusiliers soviétiques et les pisteurs fixent les deux unités de renforts russes dans ce fameux bois. Malgré une belle riposte de la mitrailleuse MMG Maxim russe, les allemands sont intouchables.

C’est une victoire sans appel des allemands qui n’ont pas eu à souffrir de la moindre perte, à l’inverse des soviétiques pratiquement éliminés.

 


 

Second scénario: Le bunker
Une section de panzers doit prendre une position fortifiée sur la colline 53.
Allemand: Guillaume
Soviétique: Fred

Les allemands pénètrent par une extrémité de la carte et se dispersent pour:
dans un premier temps contourner le flanc soviétique et dans un second temps prendre position dans le village (deux points de contrôle à prendre avant le second tour).

Rapidement des combats se déclenchent dans le village. Une unité de fusiliers russes cachée, soutenue par un canon antichar élimine les deux camions de transport allemands.
Les tours suivants sont un jeu de cache cache entre l’artillerie soviétique et les chars allemands.
Malgré les trois autres unités soviétiques de fusiliers cachées les allemands avancent implacablement sur l’objectif.
Au cinquième et dernier tour, les soviétiques perdent leur deux chars légers T-26b ainsi que leur canon antichar isolé.


Les troupes allemandes (Guillaume) remportent cette bataille sur un score de 19 points contre 13 pour les soviétiques (Fred).

Les russes ont commis plusieurs erreurs tactiques, dont la principale fut de ne pas former un véritable groupe d’artillerie (2 x T-26b et 1 canon antichar) pour stopper l’avancée des panzers.

Ce deuxième et dernier scénario conclut une belle soirée découverte d’un wargame tactique sur le front russe de 1941.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here