Lors de la séance du samedi 27 octobre pour la première de la section wargame nous avons joué à Friedrich donc voici le compte rendu détaillé de la partie.

Fred ne peut résister à jouer la Prusse et Frédéric II pour ce début de la guerre de sept ans en 1756. Il jouera donc seul contre tous.

Les belligérants sont donc :

  • Fred : Prusse et Hanovre
  • Bertrand : Russie et Suède
  • Guillaume : Autriche et Impériaux
  • Franck : France

Tour 1 à 2

Les débuts du prussien sont maîtrisés, les russes sont neutralisés par un placement intelligent, les français fort loin, et seuls les Autrichiens sont réellement une menace ces premiers tours mais ils se jaugent.

Tour 3

Les russes conquièrent une demi-douzaine d’objectifs les trois premiers tours mais sont dans l’incapacité de faire plus sans battre l’armée prussienne du général Hans von Lehwaldt. Apraxin et Tottleben se portent volontaires et ouvrent les premiers les velléités en Prusse orientale. C’est une courte défaite des russes.

Les Autrichiens ne tardent pas à les suivre et piègent les prussiens dangereusement avancées à Grottkau. Les corps de Keith et Schwerin sont encerclées par les quatre armées autrichiennes et s’ils perdent se sera la fin faute de retraite possible.

Dieu merci les prussiens l’emportent de justesse et sortent de la nasse. On ne les y reprendra pas.

Tour 4

Les russes repartent à l’assaut sans plus de succès et une nouvelle défaite à la clé. Ils décident alors de ce diviser mais le ravitaillement est difficile et le train ne suit pas. Les opérations en Prusse sont menés par Saltikov et Fermor qui prennent des objectifs sans se risquer à combattre l’armée de Dohna qui tenait déjà en respect les timides Suédois.

Les Impériaux sous commandement autrichiens se montrent très entreprenants et malgré leur faiblesse passent à l’attaque à Meissen en Saxe contre l’armée prussienne de Winterfeldt. C’est une hécatombe, les Impériaux sont écrasés et fuient jusqu’à Cottbus.

Tour 5

Les Français sont enfin assez avancées. Hanovre ne peut en tolérer plus. Ils engagent avec leurs deux armées de Braunschweig et Cumberland, à Lehrte, l’armée de Richelieu. La bataille tourne vite à l’avantage des français qui massacrent les pauvres Hannovriens. Ils retraitent avec la moitié de leurs armées. Ils ne s’en remettront jamais et traumatisés ne reviendront jamais sur le champ de bataille.
La route de la Prusse est ouverte, les français le savent et attaquent la seule armée Prussienne qui peut les bloquer. Richelieu bat Seydlitz à Halberstadt.


Les russes restent timides en Prusse Orientale mais passent à l’assaut en Poméranie à Stargard. Saltikov engage l’armée de Dohna. Une fois de plus c’est raté et une courte défaite pour les russes.

Les Autrichiens sont toujours aussi agressifs et défient dans deux batailles les Prussiens à Militsh et Steinau pour une victoire de chaque côté.

Les Impériaux eux sont trop loin de leur train de ravitaillement et sont bloqués par un placement Prussien qui leur interdit tout retour chez eux. C’est la destruction de l’armée impériale faute de ravitaillement.

Tour 6

L’autrichien a utilisé les force impériales pour éloigner les prussiens des objectifs autrichiens en Saxe. La manœuvre à marcher au prix de la destruction des Impériaux.
La victoire est proche et toutes les armées autrichiennes passent à l’attaque.
Trois grandes victoires des Autrichiens : Lacy bat Winterfeldt à Hoyer Werda, Scherin et Keilt Karl à Freistadt et Browne Heinrich à Steinau ! C’est l’effondrement Prussien et l’Autriche contrôle tous ses objectifs.

Et ce n’est pas fini, l’armée française de Soubise défie Frédéric II lui même à Köthen pour contrôler son dernier objectif. C’est encore une victoire française qui annihilent les prussiens et capture le roi de Prusse lui même.


Fin de la partie le tour 6 par un résultat non historique et une victoire ex-aequo des Autrichiens / Guillaume et des Français / Franck.

Durée : 3h de 15h à 18h (avec 30mn supplémentaire d’explication de règles)

Point Stratégie : j’ai joué le russe et j’ai été bien trop timide sur la fin. Malgré les précédentes défaites j’aurai du continuer. Mes Suédois n’ont rien fait également et peut-être que ça se tentait.
L’Autrichien / Guillaume me semble avoir joué quasi parfaitement sauf le sacrifice des Impériaux que j’ai trouvé trop coûteux.

Point règles : aucune irrégularité détectée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here