(Lien vers l’article des phases qualificatives)

La grande finale du tournoi interne organisée par Les Ludophiles d’Asnières et D’ailleurs sur Dune Imperium (As d’Or Expert 2022), sans extension, a enfin pu se dérouler en cette soirée du mercredi 30 mars ! Pour mémoire, cette compétition bon enfant avait débuté au sein de notre association en novembre dernier et a réuni 24 participant(e)s pour 3 rondes au format suisse : les 3 tables successives auxquelles ont pris part les concurrents étaient à chaque fois déterminées par le classement général actualisé du tournoi, pour constituer des affrontements de niveaux homogènes.

Le calme avant la tempête (de sable)…
La big box récupérée à Cannes est de sortie : l’écrin parfait pour disputer une finale.

Quelles étaient les forces en présence ?

Tout d’abord, Louis, qui s’est qualifié pour la finale avec une quatrième place au classement général sur les 3 premières parties (2 victoires et une 3ème place, avec respectivement Rabban, Leto et Ariana, pour 28 PV cumulés). Il défendait, en rouge (sang), les couleurs de la maison Harkonnen avec le personnage de Rabban, dit « La Bête ».

Arrivé troisième au terme des 3 rondes de qualification, c’est ensuite Vincent (2 victoires et une 3ème place également, avec successivement Rabban, Helena, puis Vladimir, pour un cumul de 31 PV) qui portait, en vert, les espoirs de la maison Atréides incarnés par le jeune Paul.

Puis Laetitia, placée en deuxième position au classement final (2 victoires et une 2ème place, avec dans l’ordre Helena, Leto, puis à nouveau Helena, avec un total de 29 PV), jouait elle les bleus, sous la bannière de la dynastie Richèse et l’identité… d’Helena.

Enfin, brillamment qualifié en qualité de major de la première phase du tournoi, Pierre (2 victoires et une 2ème place, avec respectivement Leto par deux fois et Memnon, pour un cumul de 31 PV) complétait cette rencontre au sommet (de la dune), en présidant à la destinée d’un autre membre de la famille Richèse, en la personne d’Ilban, le comte en jaune.

A ma gauche, Paulo-les-yeux-bleus (Vincent). A ma droite, Rabban, a.k.a. « Glossu » ou « La Bêêête » (Louis).
M’sieur (Pierre) et madame (Laetitia) Richèse. (Ambiance légèrement tendue dans la maison…)

Et le ou la gagnant(e) est …

Mettons tout de suite fin au suspense, le titre 2021-2022 pour cette première édition revient à… Laetitia ! Un grand bravo à elle. Laetitia s’impose au terme d’une partie comme souvent très serrée dans son sprint final, qui aura duré 8 tours.

Helena Richèse a engrangé 11 points de victoire et, comme son nom ne l’indique pas, s’est montrée frugale et a fait preuve d’une optimisation parfaite en ne cumulant en fin de partie qu’une seule et unique ressource (1 épice), contrairement à ses trois adversaires, qui espéraient sans doute un ou deux tours supplémentaires (entre 8 et 13 ressources dans leurs stocks finaux respectifs).

A l’inverse, la guerre a clairement fait rage, notamment en fin de partie, puisqu’on ne comptait plus qu’une troupe au total dans l’ensemble des garnisons. On notera que Laetitia rend une copie stratégiquement équilibrée, avec 5 PV basés sur l’Influence, 3 PV issus de cartes Intrigue et 2 cartes « L’Epice doit couler ». Mais le tout sans le moindre point acquis au combat.

Laetitia s’apprête à prendre les choses en main…
La feuille de score finale de la finale…

En deuxième position vient le Ilban de Pierre, avec 9 points de victoire, principalement générés par l’Influence et les cartes « L’Epice doit couler », autrement dit ses deux orientations stratégiques de prédilection, qui avaient fait leurs preuves précédemment au cours du tournoi.

Vincent s’adjuge la 3ème place, en ayant lui aussi plutôt axé son jeu sur l’Influence.

Louis clôt la marche en 4ème position, avec une stratégie privilégiant largement le conflit armé, sans surprise avec Rabban « La Bête » aux manettes.

On notera que tous les joueurs sans exception ont débloqué en cours de partie leur 3ème agent (le Maître d’Arme) et ont fini par siéger au Haut-Conseil (+2 points de Persuasion à chaque Révélation).

C’est la lutte finale…

Deck par deck

Mais creusons un peu le sable pour faire un peu de decksploration, si vous le voulez bien.

Tout d’abord, on remarque qu’il n’y a pas d’écart vraiment significatif entre les piles finales des 4 adversaires, qui se situent toutes dans une fourchette de 14 à 16 cartes. Soit une moyenne de 15,25 cartes, sensiblement supérieure à la moyenne générale de la première phase du tournoi (13,93 sur un total de 72 decks).

Laetitia s’impose avec un deck de 16 cartes, soit une carte et demie de plus que la moyenne de tous les paquets victorieux jusque-là (14,55 sur un total de 18 decks).

Le deck de Louis (Rabban).

Le deck de Louis était aussi constitué de 16 cartes au terme de la partie, dont 8 cartes de départ. Parmi ses 8 achats, on notera une légère orientation Guilde Spatiale, Combat (+4 sabres / +2 troupes) et pioche (+3 cartes), mais comme on l’a vu plus haut, une seule carte permettant d’accéder à la zone d’Influence du plateau (seulement 2 PV scorés dans ce domaine). Au vu du deck monté et des points de victoire marqués sur les combats, la stratégie militaire inhérente au personnage de Glossu a visiblement été appliquée avec un certain succès, mais n’a sans doute pas pu porter tous ses fruits en l’absence des deux derniers tours.

Le deck de Vincent, alias Paul Atréides.

Le paquet de Vincent termine à 15 cartes, dont 7 cartes du deck de base, une « Epice doit Couler » et un « Espace Plissé ».

Sur les 6 acquisitions restantes, on constate une nette orientation Fremen et une stratégie a priori très belliciste (jusqu’à +11 sabres potentiels et +4 troupes), qui n’a malheureusement rapporté à Paul qu’un point de victoire en Conflit. A noter également un gros moteur de destruction de cartes (3 icônes), qui complétait bien sur le papier la Préscience et la Discipline naturelle du jeune Messie, mais qui n’a sans doute pas pu être suffisamment exploité.

Le deck final de Pierre (Ilban Richèse), moins un « Espace Plissé » qui ne figure pas sur la photo.

Le paquet de Pierre ne totalise que 14 cartes (quantité la plus basse à la table), la moitié des cartes initiales ayant été détruites. Pas d’orientation particulière en termes de faction, mais un deck « couteau suisse » en mode opportuniste qui complète bien les capacités du Comte Richèse, tant en termes de ressources (épice, Solari) et d’actions disponibles (pioche x2, 1 destruction de carte, 1 pioche de carte Intrigue) que dans les familles d’Influence accessibles (Diplomatie, 1 « Espace Plissé » + 3 autres icônes de faction). On note aussi un gros potentiel pour les achats en phase de Révélation, avec 2 cartes à +3 points de Persuasion et 3 cartes à +2 points de Persuasion, qui explique notamment les 3 « Epice doit couler ». La carte « Opulence », sans doute acquise tardivement, n’a pu acheter qu’un point de victoire.

Le deck vainqueur de Laetitia (Helena Richèse) !

On dénombre donc 16 cartes dans le deck victorieux de Laetitia, dont 2 « Epice doit couler », 8 cartes de départ et… 3 « Contact d’Arrakis » ! Un aspect ressort clairement : le moteur pour monter en Influence, avec « Diplomatie », « Thufir Hawat » et l’action Agent de la carte « Main Ferme ». Un moteur tout en souplesse, avec les icônes des 4 factions à chaque fois disponibles sur ces 3 cartes (et même une double montée possible avec la « Main Ferme »). Et donc, combiné avec le pouvoir permanent d’Helena, un confort de placement quasiment partout sur le plateau.

C’est plissé ! Plié, pardon.

Remerciements

Encore toutes nos félicitations à nos 4 finalistes pour ce dernier affrontement particulièrement disputé, ainsi qu’un grand merci à tou(te)s les participant(e)s du tournoi pour le bon esprit qui a régné tout au long de cette compétition conviviale.

Ce qui était né comme une modeste animation au sein de notre association a pris un tout autre tour grâce à l’équipe française de Lucky Duck Games, qui a localisé le jeu dans la seconde langue de Timothée Chalamet.

Nous avons pu les rencontrer lors du Festival International du Jeu de Cannes courant février et ils ont eu la gentillesse de nous offrir une dotation très généreuse pour notre table finale : 3 extensions « L’Avènement d’Ix » et une big box « Deluxe Upgrade Pack » ! Les organisateurs tiennent à remercier en particulier Guillaume Poueys pour son enthousiasme.

Toute notre gratitude à eux pour ces lots de prestige et encore un grand bravo à Lucky Duck Games, Dire Wolf, Gale Force Nine, et bien sûr l’auteur Paul Dennen, pour cet As d’Or Expert 2022 tout à fait mérité !

Et ensuite …

A l’année prochaine, peut-être, pour une deuxième édition de notre tournoi… avec « L’Avènement d’Ix« , qui sait ?

En tout cas, nous recommandons chaudement cette extension qui renouvelle parfaitement le jeu de base, déjà très riche, en offrant un tas d’options supplémentaires pour agrémenter vos aventures épiques et épicées dans l’univers de Dune. Les Ludophiles l’ont déjà largement adoptée !

Le trophée officiel du tournoi. (Oui, on s’est décarcassé…)
Y a comme un air de famille, non ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here