Vous trouverez ici le compte-rendu d’une partie de wargame sur Warshington’s War faite sur VASSAL entre Thibault C. et Guillaume M. mi avril 2020. Ceci n’est pas le reflet des événements historiques mais le récit de la partie jouée.

  • Jeu : Washington’s War
  •  Editeur : GMT
  • Type : stratégique piloté par les cartes en point à point sur la guerre d’indépendance Américaine
  • Joué sur : VASSAL
  • Protagonistes :
    • Guillaume M. joue les Anglais (1er partie)
    • Thibault C. joue les des Américains

Le début de partie est favorable aux rebelles américains, qui s’implantent rapidement dans une majorité de colonies, au nord comme au sud.

La situation à l’hiver 1775…..                                                           

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Washingtons-WarMap-Fin-1775-663x1024.png.

Et celle à l’hiver 1777….

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Washington_s-WarMap-Fin-Tour-1777-663x1024.jpeg.

Paradoxalement les Américains – moins forts en troupes – cherchent énormément la confrontation contre les Britanniques, parvenant ainsi à déclencher rapidement un engagement des Français à leurs côtés. Tour de force notable, proche de la réalité historique, les forces terrestres françaises et américaines parviennent à encercler une armée entière de Britanniques dans la ville d’Alexandrie en Virginie. Coupés de toute retraite par la Royale mouillant dans la baie voisine, les Britanniques de Cornwallis (7 unités !) n’ont pas d’autre choix que de se rendre après avoir perdus cette bataille décisive.

Greene, chassé du nord, s’échappe vers le refuge canadien. Contesté dans ce secteur, il entreprend une offensive risquée contre Burgoyne, qui doit pendre la fuite, ouvrant grand aux insurgés les portes du Canada.

Malgré la convergence des Américains au nord pour tenter d’écraser la faible force de Howe et la victoire de Washington contre ce dernier, de prompts renforts britanniques permettent aux Anglais de conserver un point d’appui au nord des 13 colonies.

Au sud, au bout de quelques tours et malgré une solide emprise initiale des rebelles un énorme débarquement britannique de 10 unités suivi d’une habile manœuvre du général anglais Carleton, permet à la Couronne de renverser la situation lors des années 1778-1780.

Bilan à la fin de l’année 1780 : un nombre de colonies qui passe brusquement de 4 à 7 pour les Britanniques, tandis qu’à l’inverse les Américains passent de 9 à 6 ! Rule Britannia ! Britannia rule the waves ! 

Guillaume joue alors la carte événement obligatoire Chute du gouvernement North 1780 qui met brusquement fin de guerre à ce tour de jeu (alors qu’elle était préalablement à 1783). Oui à ce jeu le nombre de tours est variable et la fin peut arriver à tout moment. Fin de la partie donc et victoire de Guillaume avec les Anglais et c’est donc un résultat non historique.

Plus d’informations sur ce Washington’s War sur le site BoardGameGeek en anglais et sur TricTrac en français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here