Attention au divulgachage si vous êtes joueur, le scénario utilisé ici est dans le Casus Belli N°2 La Course du Printemps.

  • Système de jeu : Chroniques Oubliées
  • Univers : Osgild
  • Maitre de jeu : Bertrand
  • Casting :
    • Béatrice : Llewellyn, demi-elfe barde
    • Ludo : Aetheled, humain voleur
    • Julien : Bonne-Chère, humain chevalier
    • Vincent : Marvel, humain guerrier
    • absents Frédéric : Nebmik, gnome forgesort et Julien : Hjort, humain barbare

Ici l’épisode 3 précédent.

Après avoir soigné sa biture avec du jus de poisson macéré (recette secrète de l’aubergiste), Marvel qui a repris la route à bride abattue vers Hauterive, intercepte ses compagnons au moment de leur départ de la ville. Il commence à les invectiver, mais Archibald lui fait remarquer qu’il n’était pas en état de protéger l’enfant Toryll dont il avait la charge et que ce dernier est maintenant en sécurité à la cour du baron Wilhem.

Ils quittent la ville de Hauterive en direction de Vercélise, abandonnant là les trois vieux sages qui leur courent après.
Au retour, ils empruntent la route à flanc de falaise. Les pierres roulent sous leurs pieds et sous les sabots des chevaux tenus par la bride. Personne ne s’est en effet risqué à rester à cheval et tous ont démonté. On ne déplorera aucune chute.

Le lendemain soir, ils arrivent à Vercélise. Archibald se précipite à l’auberge de Mme Sonya Au toit fleuri pour présenter ses hommages à Chloris. Cette dernière, qui a pu réfléchir ces derniers jours et apprendre encore des choses, lui demande d’être son Premier Paladin et d’organiser son culte : le culte de la Déesse du printemps. Aux anges, Archibald accepte.
Elle appose alors ses mains sur la tête d’Archibald, qui se sent complètement transfiguré, comme habité. Doté de nouveaux pouvoirs, il s’approche d’un bouquet de fleurs et dit « Pululus Folliculus » : le bouquet de fleurs double alors de taille.

Les habitants de Vercélise connaissent l’ermitage d’Harlan, c’est un monastère troglodyte qui domine la ville de Goruz Kal. Le lendemain matin ils partent et dès le soir ils arrivent en vue de l’auberge Au Cœur du Bois, dont les remparts ont été renforcés et où ils sont accueillis par des acclamations.
Les gobelins sont partis, mais ont laissé un présent pour Llewellyn. Dans un morceau de tissu, elle découvre une dague gobeline en acier noir, un présent précieux de la part de gobelins.

Archibald lance son incantation « Sanum Granarium » sur le stock de grain du brasseur de l’auberge : cafards, vers et autres vermines sortent alors du sac. Pour fêter ça, le brasseur offre une tournée générale.

Llewellyn, qui ne tient pas l’alcool, se lève le lendemain matin avec une légère migraine.
Sur les bords de la route, juste avant de sortir de la forêt, ils remarquent à terre des armes gobelines rouillées, restes du combat des semaines passées. En poursuivant sur la route, ils tombent sur un homme assis sur un tronc d’arbre qui barre la route.
Aetheled, toujours aux aguets, repère deux hommes à gauche et deux autres à droite. Le chef demande un peu d’argent pour motiver ses traîne-savates de bûcherons à dégager la route. Trouvant leur allure suspecte, Llewellyn, n’écoutant que son instinct, lance un léger chant vers deux de ces malfrats qui se retrouvent propulsés dans les ronces. Les deux autres s’enfuient. Le chef assis s’écrit : « Bande de poltrons ! »
Archibald fait germer des glands qu’il avait ramassé sous le tronc pour le déplacer et convertit par la force ce scélérat au culte de Chloris.

En sortant du bois, ils établissent leur campement. Archibald jette un sort Aqua Deus qui ne fonctionne pas (ce dernier ayant été lancé pour son propre confort) et il ne peut empêcher qu’un énorme orage s’abatte sur le campement. Au petit matin, sous une pluie fine, Marvel insiste pour éviter la forêt et ils partent en direction de Virylène. Ils aperçoivent une soixantaine de personnes qui marchent en colonne. On voit émerger des lances. Le chevalier en tête arbore un blason parti d’argent et de gueules à la lance d’or et au poing victorieux d’argent. Il dit s’appeler Bertel Dahl de la compagnie de la Main Blafarde, une compagnie de mercenaires qui vont se mettre au service du seigneur de Hauterive.

Le soir venu, ils sont hébergés dans une ferme isolée dont la maîtresse de maison leur cuisine du gruau à base de différentes sortes de céréales ; Archibald y ajoute saucisson et gnôle. Après ce repas frugal mais chaleureux, ils passent la nuit dans l’étable, le doux souffle de Llewellyn couvert par les respirations profondes de ses compagnons.

Continuant le lendemain leur voyage, ils arrivent à la cité de Virylène, où ils s’installent dans la bonne auberge Au Grain Grégeois, dont la spécialité, la viande d’agneau flambée, fait le régal d’Archibald. Après une nouvelle journée de voyage, à la tombée de la nuit, ils aperçoivent un campement d’une demi-douzaine de charrettes. Ils reconnaissent Klaus le marchand et passent avec lui une soirée bien arrosée avec sa cuvée spéciale torsadée à la vipère.

Le lendemain, après avoir parcouru une certaine distance, ils voient accrochés aux branches des arbres des crânes d’oiseaux, et malgré les avertissements de Klaus, ils s’engagent dans la Forêt de la sorcière.

La forêt est paisible et la température agréable, mais Llewellyn sent qu’ils sont observés. Ils arrivent à une clairière où joue une petite fille en guenilles qui montre du doigt une cabane dans les arbres. Grâce à une échelle de corde, ils grimpent jusqu’à la cabane.
Une très vieille femme les attend, et leur dit de manière énigmatique de se hâter car les quatre seigneurs sont à leurs trousses.
La vieille arrache quelques cheveux sur la tête de Nebmik et lui coupe quelques rognures d’ongles. Elle donne à Nebmik une gorgée d’une potion inconnue.

Puis très agitée après qu’une grive lui ait chuchoté quelque chose à l’oreille, elle fait sortir en toute hâte le groupe en lui hurlant qu’il ne doit pas les voir ici et qu’elle aura des problèmes sinon.

Redescendus de l’arbre, la petite fille leur dit qu’il les attend à la clairière.

Ils suivent Marvel, qui leur ouvre la voie jusqu’à une grande clairière. Au centre se trouve un brasier entouré d’un cercle de pierres. Un individu est assis sur des rondins de bois. Sur un ton agressif, il dit s’appeler Bruin, le seigneur des ours. L’ours qui a été abattu dans la forêt était son fils (comme tous les ours d’ailleurs). Il accuse Nebmik d’être responsable et de n’avoir rien fait pour empêcher la mort de l’ours. même si ce sont les villageois qui ont tué l’ours. Ses compagnons tentent de cacher Nebmik derrière eux. Impatiente et imprudente, Llewellyn tente un chant mais Bruin réagit avec une seconde d’avance et assomme Llewellyn. Un furieux combat commence alors.
Archibald se lance dans un duel contre le seigneur Bruin, le premier assaut de Bruin échoue contre le bouclier d’Archibald, qui tente de le raisonner, mais Bruin répond qu’il a juré au seigneur de l’hiver de les tuer. Aetheled, par un superbe jet d’arbalète, blesse sérieusement Bruin. Lors de l’assaut suivant, Aetheled se prend les pieds dans le feu mais il n’est pas blessé. Puis Archibald pare un coup de Bruin. Llewellyn, qui a retrouvé ses esprits, tente une attaque avec sa rapière, mais sans succès. Archibald blesse Bruin d’un coup d’épée longue. Aetheled se prend un coup sévère de hache à deux mains. Il tente une attaque en finesse et touche, Marvel touche aussi. Llewellyn grimpe sur un rocher pour avoir un autre angle d’attaque, mais elle n’a pas le temps de prendre son souffle, Aetheled met un beau coup et Marvel donne un coup formidable dans l’épaule de Bruin.

Alors Archibald, d’un fort ton de commandement, ordonne à Bruin de se rendre et celui-ci très affaibli, s’exécute.
Il demande tout de même à tous ceux qui ont une fourrure d’ours de la lui remettre pour une inhumation digne de ce nom. Archibald négocie l’échange de sa chaude pelisse en peau d’ours contre la vieille cape de Bruin en toile. De plus, Bruin exige que tous prêtent serment sur la pierre millénaire de la clairière de protéger les ours à partir d’aujourd’hui. Il se transforme ensuite en ours et disparaît dans la forêt.
Archibald tente un Pululus Folliculus, mais submergé par la puissance magique du lieu, se sont des herbes folles de plusieurs mètres de haut qui envahissent la clairière.
Les compagnons, après un désherbage au tranchant de l’épée, établissent leur campement pour la nuit autour du feu.

La suite à de prochaines aventures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here