• Système de jeu : Chroniques Oubliées Fantasy
  • Univers : Val-Tordu et Borderive (de Hero Kids) PEGI7
  • Maitre de jeu : Bertrand
  • Casting :
    • Eléonore : Maëlla Elethian une haut-elfe magicienne,
    • Joël : Kroril Forgepierre un prêtre nain.

Pas de divulgachage si vous êtes joueur, le scénario utilisé ici est une création originale.

Suite de l’épisode 4 : Borderive sur la défensive.

A noter que cet épisode est un interlude spécialement fait pour les deux personnages Maëla et Kroril.

Au pas de course, nos héros rentrent de la forêt après leur aventure de l’après-midi. Arrivés à Borderive, peu après la tombée de la nuit, ils constatent la bonne avancée de la palissade.  Passé les formalités de la milice, le groupe se disperse. Markeul et Fog vont soigner puis veiller sur Grimma cette nuit, chez lui, au dessus de la boutique. Urd, tendu, affirme qu’il a un rendez-vous important. Encore essoufflé, il repart. Kroril et Maëlla regagne leur dortoir chez Mr Valpray. Eclair est affamé et part chasser.

Kroril et Maëlla rentrent se reposer chez Mr Valpray. Une domestique, Galiène, est encore là et a mis de côté un gruau orge-asperge-champignons qu’elle fait réchauffer. Eclair s’en va chasser les petits pigeons, peu enclin à grignoter de la nourriture transformée de bipède. Kroril se régale mais Maëlla boude le plat.  Elle part sur une autre chose et ce sera du pain perdu. Il manque du lait. Galiène propose d’aller en chercher à côté chez la famille Beretian qui élève des chèvres. Maëlla s’y rend et dérange Mr Beretian déjà de fort mauvais poil, il se lève tôt, lui, pour aller travailler, c’est pas un vagabond aventurier ! Il lui tend le bol de lait de chèvre et là soudain c’est le noir total !


Mr Beretian accourt affolé chez Mr Valpray. La jeune elfe est tombée inconsciente devant sa porte. Kroril abandonne de mauvais gré son rab d’orge asperge champignon et fonce. Effectivement Maëlla est allongée, elle respire mais n’est pas consciente. Un sort de soin la réveille.Sa tête n’est que douleur et … vide. Le « contact » avec Eclair est perdu. La rupture du lien a été tellement soudaine que la magicienne est tombée KO.
Kroril et Maëlla, remise de ses émotions, partent à la recherche du dragonain. La dernière fois qu’ils l’ont vu, il chassait sur les gouttières dans le bloc de maison de la rue du l’apothicaire. Rien à part une coquille d’œuf de pigeon par terre.


Finalement Maëlla trouve quelque chose d’intéressant. De nombreuses taches rondes et grasses, qui sentent le poisson, se trouvent au milieu de la rue. Chacune est espacée de plusieurs pas. 
Ils suivent la piste jusqu’au quartier des pêcheurs. En chemin il croise Gromlo Hetrecour, le chef ouvrier en charge du temple. Il confirme que les trois autres ouvriers sont partis à Salmarez et reviendront comme convenu pour l’automne. Il a été surpris de l’arrêt du chantier. Il n’avait jamais vu l’acolyte de Kroril mais comme il avait la même tenu, une petite taille et qu’il a payé tous les gages, il n’a pas insisté (précisons que Kroril n’a pas d’acolyte sur Borderive). De son côté, Gromlo reste un peu car il fréquente une jeune villageoise, Berenice. Elle travaille à l’auberge. Si jamais ça se passe bien pour eux, il demande à notre prêtre nain s’il pourra bénir le mariage. Oui il va vite le bougre.


Maëlla est inquiète et poursuit la piste. Arrivée au coin de la place elle remarque un vieil homme qui fume une pipe sur un tas de caisses. La conversation s’engage et il confirme qu’il a vu passer Pilerre Longvarech, le pêcheur d’anchois. Il était pressé et mettait sa barque à l’eau. Il était étonné car c’est pas vraiment un courageux d’habitude. Alors pêcher comme eux dans le temps à l’ancienne la nuit, ça lui a fait remonter des souvenirs.

Nos deux pisteurs, prennent une barque et descendent la Camarva aussi vite qu’ils arrivent à ramer. La synchronisation n’est pas au rendez-vous et finalement Kroril rame seul, c’est plus prudent.

Soudain de grands ploufs se font entendre. Kroril pense que se sont des orques et dégaine son marteau. Fausse alerte. Deux ragondins se battent pour un partenaire ou du territoire.


La lune gibbeuse permet de naviguer sans grand danger. Les bruits sont en partie couverts par les remous du courant. Après une bonne heure de navigation, ils arrivent au lieu-dit des trois moulins et des bâtiments apparaissent de chaque côté de la rivière. Sur le ponton sud, une embarcation, et une cage à côté de laquelle un homme se tient debout. Il regarde vers le sud et il attend quelque chose.


Maëlla et Kroril monte un plan, avec quelques difficultés 🙂 Ils vont accoster en amont, continuer à pied en longeant le moulin, puis se dissimuler derrière la végétation du ru de Jonclair pour le confondre.
Malheureusement le sol couvert de déchets végétaux, ne permet pas à nos espions de progresser en toute discrétion. Le pêcheur hèle les arrivants et demande qui va là. Kroril décide de sortir. A la vue du prêtre, Pilerre se décompose et se confond en excuses. Il déballe tout.

Quelqu’un lui a laissé un mot sur sa table de chevet. Il est un des rares villageois à savoir lire. Avec la lettre : une pièce d’or et neuf de plus s’il livrait le lézard de la belle oreilles pointues ici. Il n’a plus le papier car les instructions stipulaient bien de la détruire. Il ne pouvait pas refuser, sa maison a brulé et il a besoin de matériaux pour reconstruire pour abriter sa femme et ses trois enfants. En plus Kroril lui a refusé sa bénédiction l’autre jour. Avec la nouvelle palissade de Borderive en construction, le prix du bois a flambé ! La lettre contenait aussi des graines, qu’il fallait mélanger avec du poisson pour attirer l’animal et l’endormir. Effectivement, Eclair est dans une cage à homard. Il semble sain et sauf mais son ventre est énorme et distendu. Un sort de soin permet de le ranimer. Il est alors pris de convulsions et vomit toutes ses tripes, plusieurs fois d’affilée.


Au loin au sud à deux cents pas un hennissement. Un homme à cheval observe avec une longue-vue. Il caresse son cheval pour le rassurer et fait demi-tour au pas. Sous les reflets de la lune l’émail d’un blason apparait sur le bouclier à la croupe du destrier : D’argent à la hache d’arme d’or au chef de sinople à trois épis d’or. C’est le blason Dechambeau.


Nos héros décident de ne pas accabler plus le pauvre pêcheur et reparte vers Borderive. Kroril prend la corde et tire la barque sur le chemin de halage. Maëlla s’occupe d’Eclair qui a encore des crampes d’estomacs et vomit de la bille parcourue de petits arc électriques.

Photo par Bleron Salihi sur Unsplash

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here