Voici le compte-rendu de la partie du 2 novembre 2019 par notre meneur de jeu Cédric : c’est le deuxième épisode de L’enfant qui croyait aux légendes. L’épisode 1 est disponible ici.

Attention au divulgachage si vous êtes joueur, le scénario utilisé ici est dans le Casus Belli N° 60 – l’enfant qui croyait aux légendes.

  • Système de jeu : Chroniques Oubliées
  • Univers : ville sainte de Laelith (selon Casus Belli HS2 de février 1990)
  • Casting :
    • Béatrice : Llewellyn, elfe barde
    • Bertrand : Aetheled, humain marchand (enfin… voleur, mais ce n’est pas un truc qu’on dit dès la première rencontre)
    • Frédéric : Nebmik, gnome forgesort
    • Julien : Hvort, humain barbare
    • Vincent : Marvel, humain guerrier

Après avoir pris congé de Narghil et de ses invités, les aventuriers se posent dans une auberge afin de discuter de la situation. Archibald a quitté le groupe pour vaquer à ses occupations, mais Narghil a demandé à Marvel, un guerrier humain à son service et à la carrure aussi impressionnante que Hvort le barbare, de se joindre au groupe. Après réflexion, ils décident de se rendre à l’auberge des Trois Plumeaux – chaussée du lac – pour y rencontrer Khébar Stamord, le chef de la troupe de comédiens engagée par Narghil.

Khébar est un homme de taille imposante. Il est installé au fond de l’auberge, entouré de nombreuses choppes vides. Après une conversation aussi brumeuse et enivrante que l’état de conscience de Khébar, ce dernier raconte que l’équipe de « mercenaires » qui devait délivrer le jeune garçon a été retardée à la taverne du Joyeux Roulier par un généreux mécène qui a payé plusieurs tournées générales. Ce dernier était de petite taille et vêtu d’une cape sombre, avec une capuche qui dissimulait son visage.

Les aventuriers se rendent donc au Joyeux Roulier pour essayer d’en savoir plus. La patronne de l’auberge se souvient bien de la troupe et du généreux mécène, mais elle ne sait rien sur lui et ne peut rien apprendre de plus à notre troupe. Ils décident alors de parcourir la chaussée du lac pour y trouver des comédiens.

Très vite, un individu de petite taille et enveloppé d’une cape sombre les interpelle dans une ruelle. Ce dernier porte un bandeau sur l’œil gauche et se présente sous le nom de Lumbash Kanzel. Après leur avoir expliqué qu’il travaille pour un homme important au courant de leur mission, il propose aux aventuriers d’abandonner leur enquête pour la coquette somme de 200 pièces d’or chacun ! Après concertation, nos héros font mine d’accepter. Lumbash leur donne alors rendez-vous à la nuit tombée dans la ruelle du Chat Crevé pour leur donner l’argent.

Le soir, nos héros se rendent au rendez-vous et trouve Lumbash… accompagné d’une dizaine de malfrats. Bien sûr, Lumbash n’a nullement l’intention de payer les aventuriers et les malfrats sont là pour les empêcher de se plaindre.

Le combat s’engage. Très inspirée, Llewellyn tue de sa voix redoutable quatre malfrats d’une seule vocalise magique et gagne le respect de ses compagnons. Au terme d’une mêlée sanglante pour les malfrats, Lumbash est fait prisonnier et révèle qu’il travaille pour Marell Gaulitz, le neveu de Narghil. Ce dernier vit à l’hôtel particulier de Narghil et aurait organisé l’enlèvement de Toryll pour demander une rançon et se débarrasser de l’héritier direct de Narghil.

Les aventuriers décident alors de se rendre chez Narghil pour y rencontrer Marell. Sur place, Narghil organise une confrontation avec Marell et son bras droit Narful. Le temps de faire venir Narful, des boissons sont servies. Narful finit par arriver et la discussion s’engage. Les aventuriers racontent leurs déboires et forcent Lumbash à raconter son histoire. Directement mis en cause, Marell se lève, furieux, puis porte la main à sa gorge avant de changer de couleur et de vomir un flot de sang. Il s’effondre et trépasse après quelques soubresauts. Quelques secondes plus tard, un cri retentit à l’étage. Aetheled et Hvort se précipitent et trouvent une domestique effrayée par la présence d’un intrus fouillant les appartements de Marell. Par la porte, le barbare et le « marchand » aperçoivent un homme encagoulé et vêtu de noir qui saute par-dessus le balcon pour s’enfuir sur les toits.

Aetheled prend son élan pour le poursuivre et sauter sur le toit de l’autre côté de la rue. Il rate son envolée, se prend le pied dans le garde-fou et entame un « vol chuté » de quatre étage. Hvort se précipite, rattrape Aetheled par le pied, mais se fait emporter par le poids de son compagnon et passe lui aussi par-dessus le garde-fou du balcon.

Nos deux aventuriers finissent leur chute sur la toile d’une pergola quelques étages plus bas. Sonnés, mais en vie, ils rejoignent leurs compagnons dans les appartements de Marell. Les pièces ont été fouillées, mais Llewellyn trouve dans la table de chevet un message signé « le faucon » adressé à Marell « notre chef », qui lui annonce que Toryll est mort hier d’une fièvre.

À la lecture du message, Narghil s’effondre et Narful demande aux aventuriers de quitter les lieux, leur mission n’ayant plus lieu d’être. Avant de partir, les joueurs interrogent Lumbash, qui dit tout ignorer d’un certain faucon, mais savoir que son maître avait des alliés puissants qu’il rencontrait tous les trois ou quatre jours dans un hôtel particulier de l’échelle des Grands Courtisans.

Sur le trajet de la prison, encadré par quelques gardes, Lumbash sera tué d’une flèche dans le cœur tirée depuis les toits.

Le lendemain, les aventuriers décident de se rendre à la réunion secrète. L’entrée est gardée. Aetheled parvient à assommer un participant puis à lui « emprunter » sa cape et sa cagoule pour passer sans encombre grâce au mot de passe qu’il a intercepté plus tôt. Plus loin, dans une cave, il rejoint une vingtaine de cagoulés faisant face à trois autres membres, également encagoulés, assis derrière une table. L’un d’entre eux, dont la voix trahit Raful Ostergo, annonce que l’affaire a failli mal tourner, mais que le « maillon faible » a été supprimé et qu’il a fait placer dans sa chambre un message l’incriminant. En se tournant vers son voisin de droite, il ajoute que Toryll est entre de bonnes mains et qu’il n’attend plus que l’avis de l’alchimiste pour lancer l’opération. Ce dernier dit alors qu’il a acheté des graines de Parfinfort à un confrère de l’échelle des Philtres qui devraient maintenir le gamin en vie le temps de l’opération. Il termine en annonçant qu’il compte partir dans un avenir très proche pour la Montagne où il lui faudra quelques jours pour trouver la balance de Mishaar (un frisson parcoure la salle) et revenir. Après quelques discussions sur la capacité de Toryll à accomplir cette recherche, la réunion prend fin, les participants se dispersent et Aetheled rejoint ses compagnons.

La suite à la prochaine partie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here