• Système de jeu : The Sprawl (cyberpunk pbta)
  • Univers : Bruxelles (standard du jeu)
  • Maitre de jeu : Julien / Merovee
  • : en ligne sur Foundry VTT
  • Casting :
    • Alec Foxhound Vandenbrook > Limier joué par Bertrand
    • Clint CpuZero Bois de l’Est > Hacker joué par Fred
    • Cornelius Hades Horn > Soldat joué par Geoffrey
    • Mallory v2 > Tech joué par Marc

Contactés par le Valet de Pique via un message dans une dark room, nos runneurs ont été engagé en ligne par Mr Lee : un intermédiaire corporatif avec un avatar asiatique grisonnant. Leur mission : exfiltrer avant minuit un agent du nom de Max Van Der Mar. Il a été capturé par AugaTech, une boite d’optronique à la pointe de la technologie et  filiale du géant PetroChem. Ils ne savent pas pourquoi il a été capturé et ne posent pas plus de questions. A minuit il va être évacué vers le QG de Petrochem. Mr Lee nous confie un logiciel qui nous aidera à effacer nos traces.

Tout le groupe a un bon feeling sur cette mission et dépense au maximum pour la réussir : trois crédits chacun. Les premières recherches permettent de trouver le siège social d’AugaTech, à Moleenbeck et son pdg Irvin Sargh. Une piste est creusée pour essayer de loger le pdg dans l’idée de prendre ses accès pour pénétrer dans le bâtiment de sa corpo. Mais son habitation est dans une arche luxueuse, protégée et il a une demi-douzaine de gardes du corps à demeure. Trop risqué. Sa femme est décédée dans des conditions suspectes. Il a deux grands enfants étudiants qui ne sont plus au foyer.

Mallory creuse la piste de la société de sécurité pour laquelle il a bossé dans le passé, via son ancien ami Slim Lambert, qui lui doit encore un service. Ce dernier rechigne mais il a besoin  d’un rencard avec sa call girl préférée Double-A qui le boude. On promet d’arranger le coup. Slim évoque que le pdg d’AugaTech Irvin Sargh serait en bisbille avec le gouvernement fédéral pour avoir fourni des optiques défectueuses. Il fournit  également le plan du bâtiment d’AugaTech.

Cornelius « Hades » Horn fait un petit tour par le QG d’Augatech et repère le bâtiment de trois étages entourés par un no man’s land très sécurisé : détecteurs, lasers et caméras.

Alec Van Den Broucke bat le pavé auprès de son bookmaker Niels Vandeputte au club Protocole-C.  Il a bien le pdg d’Augatech en client occasionnel mais il n’a pas de dettes. Ils apprennent de son dada c’est les combats de free fight (clandestins ou pas). Justement il y en a un ce soir au Paradis du Sushi, une salle de boxe renommée et gérée par Carpe Diem.

Départ avec le van de Mallory pour essayer de le kidnapper au cas ou il y soit. Le runner tente une intrusion sur le réseau de la salle de boxe, il arrive aux caméras mais il est repéré. Des projecteurs nous tracent et  allument physiquement le van. Un groupe de bodybuildés et augmentés du gang du quartier nous prennent à partie et commence à secouer le van. Cornelius décide de jeter une grenade incapacitante par le fenêtre mais avec le tangage la grenade rate la fenêtre et rebondie à l’intérieur ! BOOM. Sonnés, ils décident de fuir et partent en urgence en faisant crisser les pneus. CpuZero – le hacker – a quand même pu se connecter à la vidéosurveillance et confirme qu’Irvin Sargh n’est pas à l’intérieur de la salle.
Le temps tourne, direction le siège social. Ils vont le faire à l’ancienne. CpuZero commence l’intrusion, mais suite à une erreur il alerte les glaces bleues en surveillance du jardin. Les équipes de sécurité externes se sont mises en route. 

Alec en étudiant les plans du bâtiment percute sur une faiblesse au niveau des égouts. Une des salles du sous-sol jouxte les égouts et un simple mur de placo les séparent. Le groupe gare le van à deux rues et décident de passer par là. Ça fonctionne. On remonte des sous-sols et on se retrouvent dans le hall d’entrée. La sécurité du site, trois hommes, sont présents. A l’extérieur deux équipes de sécurité, lourdement armés avec des fusils automatiques, arrivent et débarquent de camionnettes noires. Cornelius passe à l’assaut et lance une grenade incapacitante sur les trois membres de la sécurité interne. Sans avoir vu la baie vitrée : quasi invisible et astiquée tous les jours par les robots de NanoCrystalClear ! La grenade rebondit et bis répétita elle explose dans les pieds de la compagnie. Ça fait mal. Des échanges de tirs ont lieu. Les renforts armés de fusils d’assauts sont arrivés mais ont été bloqués à l’extérieur grâce au sabotage des portes d’entrées par Mallory.

Alex et Mallory décrochent et fonce vers la salle de vidéosurveillance. Neutralise sans le tuer le gardien et localise la cible Max Van Der Mar. Il est à l’étage attaché sur une chaise dans une pièce gardée par quatre hommes.
Des gaz sont envoyées à l’intérieur par les sections de sécurité, heureusement Cornelius a des masques à gaz en réserve dans son gros sac de sport.
Un hélicoptère est en approche, Petrochem a encore envoyé du renfort pour sa filiale.

Le temps tourne, Foxhound fonce à l’étage et tente le coup de bluff ultime. Il entre désarmé dans la pièce et annonce « le site est compromis, on doit évacuer le prisonnier immédia… » . Il est accueilli par des rafales d’automatiques Ragnar VI, a son bras arraché et tombe dans le coma. Le reste du groupe ouvre le feu, Mallory arrive même à lancer une grenade incapacitante sur des ennemis sans prendre l’encadrement de la porte. Les gardiens sont neutralisés, la cible récupérée. Cornelius n’abandonne personne derrière et porte Foxhound sur son dos.  Le groupe prend l’ascenseur alors que les commandos sont dans l’escalier, ils évitent la confrontation.

Quelques échanges de coups de feu. Un tir de suppression nous empêche de récupérer un des vans du groupe de sécurité. Heureusement Mallory parvient à récupérer son van, écrase un garde et récupère Cornelius et Alec. Le groupe parvient à s’enfuir. Alec, malgré son bras en moins est stabilisé et parvient à survivre !
Au calme le lendemain dans l’appartement de CpuZero le groupe se fait  payer en totalité. M. Lee nous remercie avec un petit sourire et déconnecte. La porte vole en éclat, une violente fusillade les prend par surprise et  allonge tous nos runners. Le raté du virus à inoculer aux serveurs d’AugaTech coûte cher.

Dans cette Bruxelles fédérale et décadente. Les membres du groupe sont remis sur pied. Des compétences aussi spécialisées que les leurs se monnayent  cher et nombreuses sont les corpo prêtes à recruter de la main d’œuvre endettée.

Photo by Bernard Hermant on Unsplash

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here